coliques bébé

Coliques : un malaise courant chez le nourrisson

L’apparition de colique est un véritable casse-tête pour les parents, surtout s’il s’agit du premier enfant. Le bébé a seulement un mois et, tout d’un coup, il pleure sans arrêt. De plus, il est difficile de le calmer. Pour maîtriser cette situation, nous vous expliquons dans cet article tout ce qu’il faut savoir à propos de ce malaise.

Qu’est-ce qu’une colique ?

Les coliques sont des crises de pleurs régulières qui se manifestent à des moments variés de la journée chez un bébé. En général, elles surviennent d’une manière brutale après un repas. Le bébé se tortille, s’agite, et son visage devient tout rouge. Il replie ses jambes sur son ventre et serre ses poings en pleurant sans arrêt. Si vous touchez son ventre, il sera dur, ballonné et tendu. Vous pouvez même sentir des gaz et des gargouillis sous votre main.

colique bébé

Ses crises ont lieu en moyenne 3 heures par jour, 1 à 3 fois par semaine. Elles se manifestent surtout en fin d’après-midi et dans la soirée. Selon certaines études, les coliques sont très fréquentes entre le 2e et la 6e semaine de la vie du bébé. À un certain moment, les selles peuvent être liquides ou légèrement vertes. Elles sont explosives et sortent en jet. Pour se calmer, il cherche sa tétée. Heureusement, elles s’atténuent et disparaissent définitivement dès qu’il atteint son 6e mois.

Malgré l’apparition de ce malaise, il reste toujours en bonne santé. Son réflexe de succion est normal et il garde un très bon appétit. De temps en temps, il peut régurgiter, mais ne vomit pas. Ses selles sont tout à fait normales. Sa courbe de croissance est régulière. Selon les spécialistes, les bébés exclusivement allaités sont moins touchés par ce phénomène, contrairement aux bébés nourris au biberon.

Les causes probables des coliques

Lors de ses premiers mois de naissance, le système digestif du bébé est encore instable. Dans le ventre de sa mère, il se nourrissait par le biais du cordon ombilical. À sa naissance, il adopte une toute nouvelle habitude : la tétée. Ainsi, son estomac et son tube digestif commencent à s’adapter à ce nouveau mode d’alimentation. C’est cette immaturité du tube digestif qui pourrait être l’une des causes des coliques, selon l’hypothèse des médecins.

colique systeme digestif bébé

Les théories sur l’origine des coliques sont nombreuses et très variées. Certains experts affirment que ce malaise est dû à une allergie alimentaire. Les protéines du lait de vache irriteraient le système digestif du bébé. Elles modifient la flore intestinale. Toutefois, ce genre d’intolérance est toujours accompagné d’autres symptômes, tel que la diarrhée, les rougeurs au niveau de la peau et les vomissements. Pour réduire les coliques, les mères allaitantes doivent modifier leur régime et éviter de consommer certains aliments. Le lait du biberon doit être remplacé par des préparations hypoallergéniques.

D’autres experts supposent que les coliques sont une étape normale qui affirme la bonne croissance du bébé. Les pleurs sont les seuls moyens de communication des nourrissons. Lorsqu’ils sanglotent à la fin de la journée, ils expriment ce qu’ils ressentent. Par ailleurs, le stress des parents peut également être à l’origine des pleurs incessants du bébé. D’une manière inexplicable, il arrive à détecter le sentiment, notamment l’angoisse et l’anxiété de sa mère.

Comment réagir face aux coliques ?

La première chose à faire est de se calmer. Rappelez-vous que la colique n’est que passagère. Elle n’engendre aucune conséquence néfaste chez votre enfant. Prenez votre bambin dans vos bras et consolez-le même si la tâche semble difficile. Gardez-le contre vous pour qu’il se sente en sécurité. Parlez-lui et bercez-le doucement. Ce simple contact chaleureux peut détendre son malaise.

colique bercer bébé

Si, malgré cela, il pleure toujours, vous pouvez essayer ces autres astuces. Déplacez-vous dans une pièce très calme en baissant les lumières. Continuez à le bercer. Vous pouvez lui donner un bain chaud. Le massage abdominal suivant le sens des aiguilles d’une montre est aussi un remède efficace. Aidez-le à évacuer les gaz en l’allongeant sur le lit. Ensuite, remontez petit à petit ses jambes vers son abdomen.

Donnez-lui un seul sein, deux ou trois fois jusqu’à ce qu’il se vide complètement. Le lait de début de tétée est très riche en lactose, ce qui favorise l’apparition des coliques. Cette succion apaisera son malaise. N’oubliez pas de faire roter votre bébé après chaque repas. Par contre, s’il est nourri au lait infantile, choisissez un produit moins riche en lactose et des tétines anti-aérophagies. Évitez à tout prix de remplacer le lait sans l’avis du pédiatre.

Les remèdes de grand-mère efficaces

Le massage est un remède de grand-mère qui a toujours fait ses preuves. Pour ce faire, versez quelques gouttes d’huile de massage dans vos mains. Vous pouvez utiliser de l’huile de coco ou d’amande douce. Chauffez vos mains au-dessus de la flamme d’une bougie et massez directement le ventre de votre bout de chou. Effectuez un mouvement circulaire en suivant le sens des aiguilles d’une montre. Commencez par son nombril jusqu’aux bords de son ventre. Cette astuce doit être pratiquée après le bain. Attendez aussi que votre bébé ait digéré.

Pour soulager les coliques, nos grand-mères ont aussi adopté la position « magique ». Posez votre enfant à plat ventre sur votre avant-bras. Placez sa tête dans vos mains en laissant ses jambes et ses bras pendants. Balancez-le tout doucement en maintenant cette position. Ensuite, promenez-vous dans toute la maison.

colique massage bébé

L’emmaillotage est une astuce très fiable pour atténuer les pleurs du bébé. Cette méthode rassurera votre enfant et, en rien de temps, il va cesser de sangloter. Votre petit doit être en position physiologique avec les paumes sur l’avant des cuisses. Ses bras doivent être libres et non maintenus le long du corps.

Pour terminer, l’utilisation de l’argile verte se révèle aussi pratique. Versez une cuillerée à soupe de cette substance dans un verre d’eau. Mélangez bien et laissez décanter pendant 12 heures. À l’aide d’une pipette, récupérez l’eau sans remuer. La poudre doit rester au fond du récipient. Versez quelques gorgées dans la bouche de votre bébé avant ses repas.

À ce propos, l’eau sucrée est une autre potion efficace. Pour réaliser cette recette, faites fondre une cuillère à café de sucre dans 20 cl d’eau. Réchauffez ce liquide jusqu’à ce qu’il bouille et laissez refroidir avant de le donner à votre enfant. Attention, ce remède ne peut être utilisé que deux fois dans la journée.

Quand consulter votre pédiatre ?

colique bébé pediatre

Les pleurs et les cris sont souvent difficiles à interpréter pour les nouveaux parents. À un certain moment, vous aurez besoin d’une tierce personne pour vous aider à surmonter le cap. Ainsi, lorsque les crises deviennent insupportables, vous devez vous rendre chez le pédiatre. Seul ce professionnel pourra faire un diagnostic de la situation et déterminer s’il s’agit bien d’une colique ou d’une autre maladie. Lorsqu’il terminera son bilan, il pourra alors vous conseiller et vous donner des solutions.

Si votre enfant vomit, présente de la fièvre ou de la diarrhée et cesse de prendre du poids, il faut impérativement aller voir un médecin. Cependant, il est inutile de le consulter si vous arrivez à calmer votre enfant grâce aux méthodes énoncées ci-dessus.

Leave a Comment: